HoloLens: العقد المبرم بين الجيش وشركة Microsoft لا ينتقل إلى الموظفين

[Social_share_button]

HoloLens 2

Microsoft a fait une présentation de son nouveau casque de réalité augmentée HoloLens 2 au MWC 2019, mais ce qui reste dans les esprits c’est son contrat avec l’US Army…

On se souvient qu’il y a quelques semaines Microsoft avait signé un contrat avec l’armée américaine, d’un montant de 480 millions de dollars. A l’époque, l’entreprise expliquait que l’US Army faisait une première commande pour équiper ses soldats de casques de réalité augmentée Hololens, afin de les rendre plus efficaces sur le terrain…

Microsoft Hololens : le contrat qui reste entre la gorge des employés

Augmenter la mobilité, la communication, la planification de missions, etc. Ce sont les arguments de Microsoft et de l’US Army pour justifier le recours aux casques de réalité augmentée HoloLens. Toutefois, la pilule ne passe pas chez de nombreux employés, qui ont mis au point un outil normalement destiné à augmenter la productivité en entreprise, ou pour pour fournir des expériences immersives inédites et non mis au point une arme ou du moins un outil optimisant la létalité des soldats.

L’US Army a fait l’acquisition de 100 000 casques de réalité mixte HoloLens 2 et ce chiffre est symbolique, car à ce jour seuls 50.000 exemplaires avaient été commercialisés. L’armée dispose donc de 66% des HoloLens vendus par Microsoft, par ricochet on peut donc estimer que le premier objectif de ce casque en l’état actuel des ventes, c’est d’optimiser la létalité des soldats sur le terrain. L’US Army explique d’ailleurs que ces casques AR serviront pour « d’augmenter la létalité en améliorant les capacités de détection, de prise de décision et d’engagement avant l’ennemi » dans le cadre du programme IVAS (Integrated Visual Augmentation System).

Les salariés de Microsoft ont donc rédigé un courrier à leur PDG, Satya Nadella, intitulé : HoloLens pour le bien, par pour la guerre. Il explique en gros : « Nous n’avons pas signé pour développer des armes. L’utilisation du HoloLens dans le système IVAS permet d’aider à tuer des gens. » Ils avancent aussi : « La guerre va être transformée en jeu vidéo, ce qui va éloigner les soldats des enjeux de la guerre et de la réalité des effusions de sang ». Les salariés mécontents demandent donc l’annulation de la commande.

Reste que ce contrat juteux, Satya Nadella en a besoin, tout comme la vitrine que représente l’US Army pour promouvoir le casque HoloLens dans le monde. La direction a d’ailleurs répondu qu’elle avait : « pris une décision de principe qui est que nous n’allons pas empêcher nos institutions élues démocratiquement d’utiliser notre technologie pour protéger notre liberté ".

هذه المقالة ظهرت لأول مرة https://www.begeek.fr/hololens-le-contrat-signe-entre-larmee-et-microsoft-ne-passe-pas-chez-les-salaries-308451