تكتب جمعية الفقراء في الكاميرون إلى المدير الإقليمي لل Oms

[Social_share_button]

Ce collectif se dit offusqué des déclarations tenues par le Dr Rebecca Moeti Matshidiso lors de sa visite à la Fondation Chantal Biya.

En visite à la Fondation Chantal Biya, le Dr Rebecca Moeti Matshidiso Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) avait salué le plateau technique du Cameroun. Indiquant qu’il laisse présager des lendemains les plus radieux. «Je suis émue de voir le déploiement du leadership de Madame Chantal Biya. Les équipes de professionnels de santé et de nombreux partenaires y compris le Gouvernement, travaillent pour la faveur des groupes les plus pauvres du pays, c’est-à-dire les enfants, les femmes», avait-elle déclaré.

Ces déclarations saluant le plateau technique du Cameroun n’a pas du tout été au gout du Collectif des malades démunis du Cameroun qui a décidé par le biais d’une correspondance d’apporter des éclaircis au Dr Rebecca Moeti Matshidiso. Ladite correspondance est également adressée au ministre de la Santé publique, au ministre des Relations extérieures et au représentant pays OMS Cameroun.

Ci-dessous la correspondance dans son intégralité

Collectif des malades démunis du Cameroun

Tel : 676-72-81-57/ 656-19-94-85

Yaoundé le 23 février 2019

À

Madame la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique

Objet : réaction suite à votre déclaration lors de la conférence de presse marquant la fin de votre visite officielle au Cameroun.

Madame,

C’est avec une vive émotion teintée d’une grande stupéfaction que nous patients regroupés autour du Collectif des malades démunis du Cameroun, venons auprès de votre haute dignité, manifester notre mécontentement suite à votre déclaration lors de la conférence de presse ayant marqué la fin de votre visite officielle au Cameroun.

Au cours de cette dernière, vous avez tenu des propos qui ne reflètent pas du tout la réalité que nous les malades démunis, vivons au quotidien au Cameroun. « … je suis très satisfaite du plateau technique des formations sanitaires au Cameroun… » avez-vous déclaré en rajoutant que « je salue les efforts et la politique de santé mise en place par le président Paul Biya…».

Madame la Directrice régionale, nous tenons à vous apporter les précisions suivantes :

1- Le système de santé au Cameroun est dérisoire et désastreux

2- Les plateaux techniques des formations sanitaires au Cameroun ne sont nullement fournis. Comme illustration, nous avons l’évacuation sanitaire fréquente des pontes du régime( ex : Jean Fouman Akame, André Mama Fouda, Paul Biya…). Nous les démunis devons nous contenter de la piètre infrastructure hospitalière que vous avez pu voir.

3- La violation du serment d’Hippocrate car Les patients démunis n’ont pas accès aux soins de santé dans nos formations sanitaires. Ils sont abandonnés à eux-mêmes et finissent par rendre l’âme sous le regard indifférent et insouciant du Personnel médical inhumain.(ex : Monique Koumatel…)

4- Le vol répété des nouveau-nés dans les formations sanitaires.( Ex : Vanessa Tchatchou…)

5- La pénurie fréquente des médicaments dans les pharmacies publiques.

6- La forte résistance des médicaments de la rue…

7- La séquestration des patients démunis dans les hôpitaux publics (Hôpital Central de Yaoundé…)

8- La vétusté et le délabrement avancés des édifices…

9- L’absence de dératisation régulière des formations sanitaires (les moustiques et les rats côtoient les malades. Ex : Fondation Chantal Biya, Hôpital Général de Yaoundé…)

10-La non gratuité de certains soins bien que déclarés comme tels…

Madame, nous nous indignons profondément de vos propos qui apprécient la politique de santé de Monsieur Paul Biya qui a attendu seulement après 35 ans de règne, de penser à la « couverture de santé universelle ». Nous la qualifions de mauvaise foi car plusieurs Nations du monde appliquent déjà cette politique ( Algérie, Libye… )

Nous voudrions à travers cette sortie, exprimer notre amertume et vous faire comprendre que les démunis n’ont pas encore totalement accès aux soins de santé au Cameroun malgré que les infrastructures hospitalières soient « une richesse nationale, un gâteau national ».

Si les autorités gouvernementales se sont limitées à vous présenter l’apparence, sachez que même le centre mère et enfant de la fondation Chantal Biya qui vous a accueillie, ne s’occupe pas du tout des patients démunis, ils y sont refoulés comme des mal propres alors qu’elle fonctionne avec « l’argent du contribuable»

En cas de nécessité, je me tiens à votre disposition pour vous apporter d’autres éclairages.

Veuillez agréer Madame La Directrice régionale, les assurances renouvelées de mon profond respect.

Pour le Collectif des malades démunis du Cameroun

Et par ordre Le porte-parole

Demetrio wouassom

Pour la petite histoire, le Dr Matshidiso Rébecca Moeti est médecin botswanaise, spécialiste en santé publique et administratrice médicale. Elle est l’actuelle directrice du bureau régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, dont le siège est à Brazzaville au Congo. Elle a été nommée à ce poste le 27 janvier 2015, par le conseil d’administration de l’Organisation mondiale pour la santé, lors de sa 136 ème session à Genève en Suisse. Elle assume ses fonctions depuis le 1er février 2015, pour un mandat renouvelable de cinq ans. Elle a remplacé le Dr Luis Gomez Sambo de l’Angola, qui a servi comme directeur régional de l’OMS pour l’Afrique de 2005 jusqu’en 2015.

من قبل المحرر

هذه المقالة ظهرت لأول مرة https://actucameroun.com/2019/02/27/le-collectif-des-malades-demunis-du-cameroun-ecrit-a-la-directrice-regionale-de-loms/